Quatre nouveaux groupes Plus d'infos ici
Le forum a revêtit son apparat d'été !

Partagez | .
 

 [CHAP.2] Etape 9 : Surprenante coopération

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arkane
As cold as ice
As cold as ice
avatar

Messages : 163
Date d'inscription : 29/10/2012

Feuille d'écrivain
Fiction en cours: Beyblade
Statut: Écrivain(e) amateur
Points d'écriture:
12/100  (12/100)

MessageSujet: [CHAP.2] Etape 9 : Surprenante coopération   Sam 3 Nov - 14:44
Etape 9 : Surprenante coopération


Me revoilà en route pour aller chercher le reste de mes affaires. Je ne pouvais pas rester ici indéfiniment. Chimera en main, je finissais de visiter ce côté des couloirs. Il n’y avait plus rien d’intéressant. Pas d’affaires, pas de sorties. Je me rendais donc dans l’autre partie des couloirs, devant à nouveau passer par ce stupide sas qui vous envoie ses gaz désinfectants au visage. A présent, je devais presser le pas. Quand le scientifique reviendra chercher Chimera et qu’il s’apercevra qu’il n’y ait plus, il déclenchera l’alarme.

Avançant donc de l’autre côté, je m’efforçais d’accélérer tout en restant discret. C’est alors que j’entendis une marche rapide se diriger vers moi. Le son était bruyant, pressé. Une personne m’aurait-elle repérée ? Je me préparai, placé en embuscade derrière une des armoires en métal le long de ce couloir, à devoir assommer le garde n’ayant pas d’autres choix. Puis l’ombre de la personne se fit de plus en plus importante, je sortis donc de ma cachette et me préparais à frapper, l’autre aussi. Lorsque soudain.

Arkane : « - Balthazar… ?! »

Mon geste s’arrêta. Il était vêtu de la même manière que moi. Aurait-il aussi été emprisonné ici ou bien était-il dans le coup ? Je rabaissais mon poing tout en gardant mon attention pour ne pas être surpris. De part sa posture, j’imaginai que Balthazar faisait de même.

Balthazar : « - Arkane ? Alors toi aussi ils t’ont fourré ici... »
Arkane : « - Tu sais où on est ? »
Balthazar : « - J’en sais rien. Je me suis réveillé hie dans cet enfer blanc. Ils m’ont attaché dès qu’ils ont vus que j’étais apte à me lever. J’ai dû faire semblant de replonger dans un coma pour qu’ils me détachent et que je puisse m’esquiver. »
Arkane : « - Hm… C’est étrange… Tu as pu voir quelque chose ? »
Bloqués dans un endroit que nous ne connaissions pas et qui nous était des plus hostiles, nos rancœurs et notre agressivité étaient mis de suite de côté.
Balthazar : « - J’ai vu des mecs démanteler ma toupie pour essayer de l’analyser. Mais Charon leur a foutu une de ces décharges, ça m’a bien fait rire. Du coup, j’ai profité qu’ils se fassent une pause déjeuné pour le récupérer. »
Arkane : « -… »
Balthazar : « - Quoi ? »
Arkane : « - Regarde l’horloge »


Sur un mur au dessus d’une porte se trouvait une horloge qui indiquait : 12h59. Balthazar jeta un coup d’œil avant de me regarder et d’insister à nouveau.

Balthazar : « - Quoi ? »
Arkane : « - Si on part d’une principe qu’une pause déjeuné dure environ une heure et qu’ils ont commencés vers 12h00, ils ne vont pas tarder à revenir à leur poste et à déclencher l’alarme. »


Balthazar resta silencieux quelques secondes. Au moment où il ouvrait la bouche pour parler une alarme générale résonnait à travers les couloirs.

Arkane : « - Bon, et bien plus qu’à courir. »

Balthazar me tint rapidement au courant que de son côté, il y avait une possibilité de sortie. Nous devions nous dépêcher de partir. Avec ou sans nos affaires. En route vers ce qui devait être la sortie – sinon nous étions bloqués ici, nous nous retrouvions vite face à deux gardes. En route, je regardai à droite à et à gauche, pour trouver la salle dans laquelle les affaires auraient pus être entreposées.

Mais sur la route, deux gardes nous bouchèrent le passage. Balthazar et moi nous arrêtions immédiatement. Stoppés par ces sortes d’armoire à glace reliés avec leur supérieur via des oreillettes très peu discrètes. L’un d’eux appuya sur le bouton de la sienne.

Garde : « - Monsieur, nous les tenons. Que faisons-nous ? » Un moment de silence puis « Bien. »

Les deux collègues se mirent d’accord sur le plan que l’homme semblait leur avoir donné. Ils sortirent alors chacun des toupies, surmontées de lanceurs que je n’avais encore jamais vus. Ceux-ci étaient attachés sur leur avant bras et semblaient automatiques. Apparemment, ils se préparaient à nous lancer leurs toupies. Je regardai Balthazar. Nous n’avions rien pour les combattre. Nos spectres et toupies en mauvais état, sans lanceur, ça risquait d’être difficile. Pas le choix, nous devions employer la force. Courant vers nos adversaires, je me laissais glisser sur le sol pour les faire tomber d’un coup de pied bien placé au niveau des chevilles tandis que mon compère les finissais en faisant basculer sur eux une armoire en métal, afin qu’ils ne bougent plus. Je m’occupais alors de leur prendre leurs lanceurs et de leur arracher leurs oreillettes. Se partageant le lot, Balthazar et moi étions prêts à affronter nos adversaires.
Ces lanceurs nouvelle génération changeaient de couleur pour s’accorder à celle de la toupie. Le mien, maintenant rouge et noir, s’attacha automatiquement autour de mon avant bras. Je n’avais aucune idée de la façon dont ont devait l’utiliser, mais ça fera l’affaire le temps que je récupère mes biens.

Balthazar, finissant d’attacher son lanceur : « - Ne trainons pas ici. »

J’acquiesçais d’un geste de la tête et nous repartions. Il nous fallut deux minutes pour traverser cet immense couloir blanc en courant avant qu’une personne, qui gardait une porte, ne nous interpelle.

? : « - Vous ! Vous n’avez pas les autorisations pour circuler ici… Je vous laisse une chance. Soit vous rentrez gentiment dans vos cellules, soit je vous arrête sur le champ. »

Il s’agissait d’une jeune femme, peut-être aussi âgée que nous. Coiffée de cheveux rouges mi-longs, encadrant son visage blanc, on ne pouvait esquiver ses yeux émeraude cernés d’un noir ébène. Quant à son habillement, c’était dans le même style que celui des gens que j’avais pu croiser ici, à la différence qu’il était couleur ténèbres. Une sorte de veste à manche longues surmontées d’épaulettes argentées – lesquelles devaient certainement servir à retenir une cape, le lanceur par-dessus et un pantalon, de même couleur surmonté de bottes de la même teinte. Elle portait, en guise de ceinture, ce qui semblait être des holsters de jambes en cuir noir. Les armes à feu étaient remplacées par de l’équipement Beyblade.

Balthazar : « - Ah… Mais je te reconnais toi... ! Demon, tête brûlée, ça fait longtemps… »
Demon : « - Oui. Ca remonte à l’élite. »
Balthazar : « - Allez, soit mignonne maintenant, dis nous ce qu’il y a derrière cette porte que tu caches. »
Demon : « - Ce que vous semblez chercher avec tant de ferveur depuis que vous vous êtes enfuis de vos chambres… C’est drôle à quel vous êtes si… Similaires. »
Arkane : « - Arrêtes ça maintenant Demon. Laisse-nous passer. »


Cette satanée femelle nous fit un signe négatif de la tête. Levant sa main droite, elle claqua des doigts. Les alarmes cessèrent.

Demon : «- Désolée, mais à présent, je ne bosse plus pour l’élite. Je ne peux pas vous laisser vous échapper comme ça. »
Balthazar : « - Sérieusement. Je n’aime pas frapper les femmes, mais tu vas pas me laisser le choix. »


Remontant ses manches, Balthazar s’approchait de Demon prêt à la frapper. Je l’arrêtais avec mon bras.

Arkane : « - Attends. » Dirigeant mon regard sur cette ancienne connaissance, je poursuivais sur un ton calme. « Je te propose un duel. Si je gagne, tu nous laisses entrer. Sinon, tu pourras nous garder ici. »
Balthazar : « - Tu es fou ? Avec ton niveau de débutant ?! HA HA HA HA HA HA HA ! Sérieu… »

Il fût interrompu par Demon.
Demon : « - C’est d’accord. Prépare-toi. »

Je sortais Evil Chimera. Ma toupie était en bon état comparé à celle de Balthazar. Je m’inquiétais simplement de l’état de mon spectre. Sans lui, je n’étais alors plus bon à rien. Le Beyblade est un travail d’équipe entre le Blader et le spectre. La toupie, elle, n’était qu’un réceptacle conçut pour canaliser leurs pouvoirs. Sans ça, les Beys n’étaient alors que des jouets pour enfants. J’espérai que Chimera se soit remit de ses aventures. La question maintenant, était de savoir comment utiliser ce maudit lanceur.
Et, comme si elle pouvait lire dans les pensées, Demon répondit.

Demon : « - Tu dois approcher ta toupie du dessous du lanceur. Il s’ouvrira alors et viendra la fixer sur son système de lancement. Ensuite, tend ton bras vers l’endroit où tu souhaites envoyer ta toupie. Contracte un peu le muscle de l’avant-bras et ton lanceur s’activera automatiquement. »

Je fis comme elle me l’avait expliqué. Cette technologie que je ne connaissais pas semblait venir d’ailleurs… Lançant un regard inquisiteur à ma future adversaire, je ne pouvais m’empêcher de repenser à cette époque au sein de l’élite. Avant que l’on ne soit tous séparés et que l’on devienne tel que l’on est aujourd’hui. Avant que le sérieux ne l’emporte sur nos personnalités respectives. Nous avions été forcés à grandir plus vite pour être plus efficaces. Serait-ce cela qui a tué nos états d’âme ? Pour l’heure, les questions attendraient. Face à moi, démon sortit sa toupie. Elle était toute de rouge et de noir parsemée. Cette toupie était aussi redoutable qu’elle en avait l’air. Sa roue de fusion était parfaitement circulaire et couverte de lames rouges. Le tout formait une sorte de soleil. Quant à son anneau d’énergie noir, il possédait cette forme si particulière qui le caractérisait. Une forme ovale recouverte d’inscriptions tandis qu’au centre était gravé l’image du spectre. Si mes souvenirs étaient exacts, son spectre était une sorte de créature noire au corps de panthère et aux ailes de chauves souris surmonté d’une tête de chouette. A l’époque, c’était un spectacle époustouflant. J’espérais que le combat d’aujourd’hui le serait tout autant.

Demon : « - Prêt ? Trois… Deux… Un… Go ! »

Dans un bruit mécanique les toupies furent propulsées hors de leur lanceur. Et s’élancèrent sur le sol froid du centre. Je regardais mon adversaire.

Arkane : « - Tu n’as pas rouillée depuis le temps j’espère… » Dis-je d’un ton ironique.

Le sourire aux lèvres, les yeux fixés sur les toupies, Demon me jaugeait. Immobile mais dans un perpétuel mouvement rotatif, ne faisant que tourner sur elle-même sans pour autant donner d’assaut, cette toupie de feu me faisait penser au calme avant la tempête.

Balthazar : « - Bon Arkane, c’est bien gentil d’analyser, mais si tu pouvais presser un peu les choses. » Me dit-il d’un air bien hautain.

Je ne le laissais pas me déconcentrer et tentait de prévoir ce qui allait se passer. Comment répondre aux attaques avec une toupie dont le spectre est à moitié opérationnel. Ce match allait être serré… Puis je lançais Evil Chimera à l’attaque. Celle-ci se jeta immédiatement sur son adversaire. Mais la surprise fût grande. Immédiatement, mon spectre reculait.

Demon : « - Voyons mon cher, as-tu déjà oublié que mon Bloody Fangs possédait des griffes acérées ? Hahahaha ! Pauvre petite chose sans défense… »
Balthazar : « - Bordel, cette saleté… ! »
S’exclama Balthazar avant de se tourner vers moi. « Pas très malin sur ce coup là ! »
Je lui fit signe de la main de bien vouloir se taire.
Arkane : « - Je te rappelle que vu l’état de ta toupie, ce coup t’aurais déjà mis hors jeu. »

Contraint d’accepter cette vérité, Balthazar se tût. Pendant ce temps, il fallait que je tente quelque chose…

Arkane : « - Chimera ! Upper gravitation ! »

L’attaque de Chimera faisait effet. J’alourdissais la gravité de la toupie adverse pour lui faire perdre de la vitesse de rotation. De ce que je me souviens, Demon jouait avec une toupie de type équilibre, qu’elle avait axée sur la défense et l’endurance principalement bien que certaines de ses attaques étaient redoutables. Son point fort venait principalement de ces lames – qui étaient bien plus aiguisées qu’avant, que l’on assimilait aux griffes de son Bloody Fangs.

Demon : « - Ha… Enfin tu décides à faire quelque chose… Mais j’ai bien peur que vu l’état de ta toupie, tu ne puisses pas faire grand-chose. »

Et en effet, elle avait raison. La pression qu’avait infligé Chimera sur Fangs n’était pas suffisante pour le ralentir comme je le voulais. Et l’égratignure que les lames avaient faite m’avait ralenti. Je n’avais pour le moment à vrai dire aucune idée de la manière dont je m’en sortirai. A côté de moi, Balthazar semblait avoir compris l’ampleur de la situation et semblait tout autant déstabilisé.

Demon : « - Tu es finis Arkane. Avoues-toi vaincu où vois ta toupie coupée en tranches. » Me dit-elle avec un immense sourire aux lèvres qui plissait ses yeux d’une joie non contenue.

Je regardai Evil Chimera et sentait que mon spectre, ainsi que son réceptacle n’en pouvaient plus. J’hésitais un instant qui me parut une éternité...

Arkane : « - Et bien qu’attends-tu, Demon ? Lance-la ton attaque… ! Chimera et moi n’avons pas peur d’une faible femelle telle que toi… Tu le sais. Et ça ne changera pas de si tôt. »
Surprise, le sourire de Demon disparut aussi tôt pour laisser place à une certaine stupéfaction.
Demon : « - Comme tu veux. Mais ne viens pas pleurer après. Bloody Fangs ! Ne lui laisse plus aucune chance et montre à ce prétentieux ce qu’il en coûte ! Hell crasher ! »

A ces mots, Fangs commença à poursuivre Chimera. Je tentais tant bien que mal de me concentrer pour donner mes ordres à ma toupie. Mais Fangs était trop vif et mon spectre trop faible. Il rattrapa rapidement et une lueur rouge émana aussitôt du boulon sur lequel était gravée la créature. La fin approchait.

Arkane : « - Chimera ! Ne te laisse pas faire et arrête-la. Upper Gravitation, encore, donne tout ce que tu peux. »

Ma toupie scintillait à son tour de sa lumière noire et blanche, plus faible cependant. Et comme un cri lointain, nous entendions les cris de nos spectres. Des spectres qui avaient jusqu’à présent toujours combattus côte à côte et ce, depuis des siècles. La collision allait bientôt déterminer qui des deux allait sortir vainqueur. Si Chimera ralentissait assez Fangs, il y aurait une chance pour remporter…

C’est alors que quelque chose d’inattendu se passa. Charon, le spectre contenu à l’intérieur de la toupie de Balthazar sortit dans éclat de fumée noir hallucinant pour aller se lier au boulon de Chimera. La fusion des deux fût détonante, arrivant juste au moment de la collision. Laquelle fût particulièrement violente. On pouvait entendre les lames frapper dans un claquement de métal bruyant, le tout camouflé par une épaisse fumée noire. Celle de Charon.

Balthazar : « - Hey ! C’est quoi ça ?! » S’exclama t-il, tandis que je restais interloqué.

Il fallut un peu de temps pour voir ce qu’il était advenu des toupies. Et, petit à petit, avec la dispersion du manteau vaporeux qui retournait dans le boulon de son propriétaire, les deux toupies étaient là, apparemment intactes, tournant sur elles-mêmes à quelques centimètres l’une de l’autre. Charon avait crée un coussin brumeux pour arrêter le choc sans que les toupies ne soient endommagées.

Demon : « - … Apparemment, même nos spectres ont plus de cœur que nous… » Se prononça t-elle sur un ton monotone. « Fangs. »

La toupie retourna immédiatement dans la main de sa propriétaire. Chimera fit de même. Elle était abîmée et on pouvait largement voir l'entaille du début de combat...

Arkane : « - Alors on fait comment ? »
Balthazar : « - Bah techniquement à deux toupies contre une, on gagne. »
Demon : «- Vous n’avez pas gagnés. Pas plus que moi… Confortons-nous à la volonté de nos spectres. Ce n’est que partie remise. Partez. »


Le ton rassuré que Demon prit ne m’échappa pas. Que faisait-elle ici si elle n’aimait apparemment pas ce travail ? Hm. Question à remettre à plus tard. A vrai dire, c’était ses affaires, pas les miennes. Si elle a décidé d’être stupide, libre à elle. Quant à nous, nous partions.

Le vestibule qui précédait la sortie contenait nos affaires. Une fois tous les effets récupérés, il était temps de sortir, sac en bandoulière sur l’épaule. Au dehors, le soleil était à son plus haut malgré l’air frais qui circulait aux alentours… L’air extérieur. Voilà un bout de temps que je ne l’avais pas respiré et le retrouver n’était pas pour me déplaire. Après avoir fais quelques pas, je me retournais vers Balthazar.

Arkane : « - A partir de maintenant, tout redevient comme avant. Si je te vois à nouveau en travers de mon chemin, ce ne sera pas pour pactiser. »
Balthazar : « - Si tu es si pressé que ça de te refaire laminer, avec plaisir ! »

Tournant les talons, chacun repartait dans sa direction…


Dernière édition par Arkane le Sam 3 Nov - 17:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://servfictions.forumactif.org
Rementis
Le renard des neiges
Le renard des neiges
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 30/10/2012

Feuille d'écrivain
Fiction en cours: Beyblade
Statut: Écrivain(e) amateur
Points d'écriture:
9/100  (9/100)

MessageSujet: Re: [CHAP.2] Etape 9 : Surprenante coopération   Sam 3 Nov - 17:30
Ok oublie ceux que j'ai dit c'est encore plus prenant quand tu fais le récit d'un duel Very Happy

Ah et j'ai trouver ceci : " s’attacha automatique autour de mon avant bras. " *automatiquement

Toi aussi tu cligne des yeux par moment :p


Points d'écriture : +3 Ils sont mérités

_________________
° Crois-tu aux légendes Invité ? °


Dernière édition par Rementis le Sam 3 Nov - 21:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arkane
As cold as ice
As cold as ice
avatar

Messages : 163
Date d'inscription : 29/10/2012

Feuille d'écrivain
Fiction en cours: Beyblade
Statut: Écrivain(e) amateur
Points d'écriture:
12/100  (12/100)

MessageSujet: Re: [CHAP.2] Etape 9 : Surprenante coopération   Sam 3 Nov - 17:35
Ouais, je devais être fatigué quand j'ai écris la fiction, je pense qu'il va falloir que je relise tout. Merci. ;)

_________________

Écrits en cours:
 
Musique:
 


Dernière édition par Arkane le Mer 7 Nov - 17:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://servfictions.forumactif.org
Dekid'Overlord

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 01/11/2012

Feuille d'écrivain
Fiction en cours: Beyblade
Statut: Écrivain(e) en herbe
Points d'écriture:
7/100  (7/100)

MessageSujet: Re: [CHAP.2] Etape 9 : Surprenante coopération   Sam 3 Nov - 17:53
Héhé, à peine j'ai pu voir que tu avais poster un nouveau chapitre, je pris une canette de coca pour lire en paix. ;)
Comme toujours un régale pour les yeux et l'esprit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Apocalypse

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 08/11/2012

Feuille d'écrivain
Fiction en cours: Heroic/fantasy
Statut: Écrivain(e) en herbe
Points d'écriture:
5/100  (5/100)

MessageSujet: Re: [CHAP.2] Etape 9 : Surprenante coopération   Jeu 8 Nov - 16:13
Et bien ! T'as mis du temps à nous les chier ces derniers chapitres. x)

Bon, j'ai pas grand chose à rajouter puisque tout a déjà été dit. J'aime bien le rythme de ce chapitre en tout cas. Tu diversifies un peu les registres et ça fait du bien à la série Beyblade.

Par contre, Demon a l'air un peu trop gentille ici. J'espère que tu me la rendra un peu plus agressive au fil du temps. ;D

_________________
Avatar par Arkane.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [CHAP.2] Etape 9 : Surprenante coopération   
Revenir en haut Aller en bas
 

[CHAP.2] Etape 9 : Surprenante coopération

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Coopération entre la poste Algérienne et la Poste Tunisienne
» Le Congo souhaite renforcer sa coopération avec la Chine
» maroc independant : année de la cooperation internationale
» LA ROYAL NAVY EN 2015
» Coopération Chine-Togo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Serv-Fictions :: Fanfictions :: Mangas :: Beyblade :: Le Blader Fou-